Contrairement à ce que l’on pense, il est tout à fait possible d’installer soi-même une porte garage, surtout si l’on possède des compétences en bricolage. Mais pour y arriver, encore faut-il, connaître toutes les étapes de pose et se munir des outils nécessaires. Ce n’est pas tout, il faut également respecter les règles en vigueur. 

Les étapes préalables à effectuer

Comme tous travaux de bricolage, la pose d’une porte garage doit être bien préparée. Parmi les préparatifs à ne pas oublier est la prise des mesures. Celle-ci consiste à prendre les mesures de l’ouverture en hauteur et en largeur. À part cela, il est aussi important de mesurer la dimension du garage. Sans oublier les espaces dédiés à l’emplacement de la motorisation, du rail de guidage, etc. 

Après la prise de mesures, il faut également se munir des outils nécessaires pour les travaux. Il s’agit par exemple du mètre à mesure, du marteau, des clés à tubes, de la perceuse, des tasseaux, des pinces, des serre-joints, des cales d’épaisseur, de la scie à métaux, et du tournevis. 

L’installation de la porte

La pose d’une porte garage n’est pas identique, car elle dépend d’un modèle à un autre. Si l’on souhaite donc réussir l’installation, il vaut mieux se référer à la notice de pose. Celle-ci est fournit avec le kit au moment de l’achat. 

Dans tous les cas, sachez que la mise en place commence toujours par l’assemblage de toutes les pièces et la préparation du support (notamment du rail, du sol, etc). Elle continue ensuite par les travaux de  fixation de la porte garage sur le support à l’aide des chevilles et des vis. Et elle se termine par les finitions qui consistent généralement par la pose d’un mastic, l’installation de la motorisation, la fixation des verrous, et bien d’autres encore. 

Les points à ne pas négliger pour l’installation

La pose d’une porte garage doit respecter les mesures de sécurité. Déjà, on doit se protéger au moment des travaux, afin d’éviter les accidents. En outre, il est aussi indispensable de se renseigner sur les règles en vigueur. C’est le cas de la réglementation d’urbanisme. Effectivement, l’installation doit être conforme aux normes imposées par la mairie. 

Ce n’est pas tout, la mise en place d’une porte garage doit également répondre au confort d’usage minimal. Par exemple, elle doit être bien isolée et adaptée à l’usage que l’on envisage d’en faire.