L’électronique est définitivement une famille de métiers qui s’inscrit dans la durée, compte tenu du nombre des applications et des domaines d’utilisation. Travailler dans ce domaine assure une activité rémunérante et stable sur encore une longue période. Mais faut-il totalement miser sur ce secteur ?

Les avantages de travailler dans le secteur de l’électronique

L’électronique est un secteur sans cesse en développement, que ce soit en termes de technicité ou de productivité. Cela implique un élargissement des offres de travail et leur disponibilité. Et sachant qu’il s’agit d’un domaine très technique, nécessitant rigueur et concentration accrues, les entreprises opérant dans ce secteur ne lésinent pas en matière de traitement du personnel. Les avantages en nature sont nombreux et divers :

Flexibilité des horaires de travail

En dehors de vastes possibilités d’aménagement horaire et de congé, le secteur de l’électronique offre aussi des possibilités en matière de travail à distance. Mais dans un bon nombre de cas, il faut les négocier par avance.

Période de repos prolongée

Dans le domaine de l’électronique, l’on retrouve aussi un grand nombre d’entreprises qui propose des RTT (réduction du temps de travail) importantes, sans augmentation des heures de travail hebdomadaires, ce, dès 2 ans d’ancienneté.

Primes et indemnités

L’électronique est aussi parmi les secteurs qui proposent le plus de compléments de salaires : primes d’intéressement qui peut s’élever à plus de 900 euros par an, treizième mois (plus de 40% des employeurs en France en proposent), etc.

Autres traitements

Tickets restaurants, panier repas, protection sociale et d’autres services comme la crèche sont disponibles chez la plupart des entreprises opérant dans l’électronique.

Les écueils et inconvénients du domaine de l’électronique

Sachant qu’il s’agit d’un domaine où les compétences des salariés doivent être au maximum, il peut arriver que les entreprises aient du mal à recruter, où que les salariés ne durent pas au poste. Le secteur de l’électronique couvre également une multitude d’activités parmi lesquelles il faut bien choisir, pour éviter de futurs soucis en matière d’aptitude. 

Comment se tenir face aux enjeux de l’emploi dans l’électronique

Pour assurer une carrière stable et une rémunération satisfaisante au sein de ce secteur, il vaut mieux s’assurer la meilleure formation électronique. La solution est de contacter un établissement de formation qui puisse accompagner le candidat dans son choix, mais qui connait aussi ce domaine d’activités. L’organisme Aforp est justement partenaire de milliers d’entreprises industrielles, dont au moins la grande majorité inclut des métiers de l’électronique.