La période pascale est très importante pour les chrétiens. Le laps de temps avant Pâques est nécessaire afin de mieux préparer la résurrection de Jésus. La semaine sainte c’est la semaine qui précède Pâques. Quels sont alors les points importants à savoir concernant le processus de cette semaine sainte ?

Explication de la semaine sainte

La semaine sainte ou la grande semaine est destinée à la commémoration de la Passion du Christ. Durant cette semaine qui précède Pâques, la cérémonie est centrée sur les souffrances vécues par le Christ avant sa mort. La cérémonie pour chaque jour est différente par la liturgie. 

Cette semaine spéciale est appuyée par des traditions et rituels chrétiens afin de se préparer au jour de Pâques. Les cérémonies religieuses commencent souvent par les complies et les matines.

Déroulement de la semaine sainte

La semaine sainte est très particulière. Effectivement les traditions et significations sont différentes pour chaque jour. Voici leurs spécificités : 

  • Le dimanche des Rameaux : il célèbre l’arrivée du Christ à Jérusalem accueilli par les fidèles avec des branches de palme. C’est le même processus que les croyants répètent actuellement lors de la messe, et le prêtre les bénit. Ces branches seront ensuite brulées et leurs cendres seront utilisées pour le mercredi des Cendres de l’année prochaine.
  • Lundi saint : pour ce jour, Jésus rend visite à ses amis de Béthanie et Marie le parfume d’huile. Le rituel pour cette cérémonie consiste à bénir les huiles qui seront utilisées par les paroisses pendant toute l’année. Cette bénédiction est effectuée par les prêtres du diocèse.
  • Mardi saint : la liturgie se concentre sur la trahison. Effectivement, c’est le jour où Jésus proclame la trahison de Judas et le déni de Pierre. 
  • Mercredi saint : pour ce jour, la liturgie expose la déloyauté de Judas.
  • Jeudi saint : c’est la fête de l’Eucharistie et des prêtres également. Il fait appel au dernier repas de Jésus avec ses disciples. Durant ce repas, Jésus a lavé les pieds de ses apôtres. Durant cette messe appelée « mandature », le processus est répété par le célébrant.
  • Vendredi saint : c’est le jour où Jésus est amené devant Ponce Pilate puis est condamné à mort. Ce jour-là, aucune messe ne sera célébrée. Par contre, le chemin de croix est effectué afin de revivre le parcours de Jésus.
  • Samedi saint : c’est un jour d’attente. C’est le jour de la vigile de pâques avec les différents rituels y afférents. Ensuite les cloches se mettent enfin à sonner et les cierges allumés suite à la résurrection du Christ.
  • Dimanche de Pâques : c’est une journée remplie de joie. La liturgie en est de même, l’autel est orné de fleurs, les chants de Pâques sont mis à l’honneur et les prêtres bénissent les croyants avec l’eau bénite.

Tradition reliée à la semaine sainte

En Allemagne, le lapin de Pâques est le symbole de la semaine de Pâques. Selon leur tradition, c’est lui qui rapporte les œufs décorés pour ensuite les cacher. Tandis qu’en Espagne, durant la semaine sainte les croyants parcourent les rues en portant sur leurs épaules des images de la Vierge et d’autres Saints. En Pologne, il s’agit de faire une bataille d’eau qui symbolise la purification. Cette bataille s’appelle « le Smigus-Dyngus ».